// Vous lisez...

Indexations

Type de ressources :

Imprimer article

Dossier des Ressources

A fond la gomme !

Livre

mercredi 5 mai 2010

- Auteur(s) : Christian VOLTZ
- Illustrateur(s) :
- Editeur / Collection : ROUERGUE
- Date de parution : Mai 2009
- Public : Maternel élémentaire
- Prix : 12€
- Cote : A VOL

Résumé : Un petit bonhomme s’habille pour aller à l’école. Pas toujours évident de penser à l’essentiel quand on est à fond la gomme. Il faut bien à un moment ou à un autre revenir à la réalité...

L’avis de Ricochet :
Christian Voltz met en scène une séance d’habillage d’un petit garçon du nom de Nicolas. Ce petit bonhomme affichant un gros nez rouge a décidément une pêche d’enfer et aime s’inventer des histoires. Alors qu’il s’habille, il s’imagine boxeur, sauveur et super-héros. Et le lecteur de le découvrir vif, hyperactif, téméraire, prompt, super fort, manipulateur, séducteur, et peut être un peu vantard aussi. Mais c’est au moment de partir qu’il se rend compte qu’il a oublié un vêtement de premier ordre et que ce Nicolas n’est pas sans rappeler une personnalité publique de France. On retrouve l’univers fait de bric et de broc de l’auteur et son sens maîtrisé de la narration et de l’ellipse. Un pied de nez pour un album drôlement bien ficelé et à double-sens bien sûr.

Genre : album
Mots clés : Enfant, humour, habillage, grandir

Titre(s) du(des) réseau(x) :
La vantardise, les super-héros
- Strong Boy, Ilya Green
- Superabécédaire, Le gentil petit garçon, Quiquandquoi
- C’est moi le plus fort, Mario Ramos (Ecole des Loisirs, 2005)

Les vêtements :
- Ma culotte, Alan Mets (Ecole des Loisirs, 1997)
- Il ne faut pas habiller les animaux, Judi Barrett (Ecole des Loisrs, 1971)
- Les habits neufs de l’empereur, Hans Christian Andersen
- Ado-Ka-Frè, Sylvain Victor, Paquet
- Ma petite usine, Rascal et S. Girel, Rue du Monde
- Paul et son habit neuf, Elsa Beskow, Circonflexe
- Le Schmat doudou, Muriel Bloch, Joëlle Jolivet, Syros

Caution scientifique / Note sur le(s) auteurs(s) et le(s) illustrateur(s) : Christian Voltz vit à Strasbourg où il est né en 1967, et a fait ses études aux Arts Décoratifs. Affichiste et illustrateur, il travaille pour la presse et l’édition jeunesse.
Toujours rien ?, son 1er ouvrage publié au Rouergue (1997) obtient un grand succès et a été récompensé entre autres par le Prix Sorcières Album 1998. À ce jour, ses ouvrages sont traduits en neuf langues (Angleterre, Allemagne, Brésil, Corée, Espagne, Grèce, Italie, Taïwan)

Analyse spécifique du texte et des illustrations : Images créées en volume avec des objets. Une double page d’illustration avec quelques phrases qui fusent lorsqu’il y a la maman et l’enfant. Une page avec l’orthographe d’un vêtement et un qualificatif, avec une illustration de l’enfant.
« Un nain a beau se tenir sur une montagne, il n’en est pas plus grand pour cela ». (Sénèque)

Ateliers / Activités :

MATERNELLE :
- Modelage
- Création de personnages avec différents matériaux de récupération
- Ecriture de petites scènes sur un ton humoristique dans la cour, à la cantine, avant de se coucher
- Jeux d’expression, mimer des attitudes, relier les mots aux objets

ELEMENTAIRE :
- Animation image image : raconter une petite histoire en modifiant les éléments pour exprimer différents sentiments
- Jeux de changement d’expression (mimes, grimaces)
- Travail autour des expressions et des détournements d’objets (autour des vêtements)

Pourquoi ce livre dans la sélection ? A quelle(s) questions(s) des enfants ce livre répond-il ?
Pourquoi je suis trop mignonne ? Pourquoi les parents nous commandent ? Pourquoi on doit aller à l’école ?

Pistes pour construire ses réponses...
  • Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill
  • Livre

    - Auteur : Jean Regnaud
    - Illustrateur : Emile Bravo
    - Editeur / Collection : Gallimard
    - Date de parution : 05/2007
    - Public : dès 6 ans
    - Prix : 14 euros
    - Cote : A REG, BD REG

    Résumé :
    Le jour de sa rentrée à la grande école, Jean dit à la maîtresse que son père est patron, et sa mère secrétaire. Pourtant, de sa mère, il n’a aucune nouvelle : quand il en demande aux adultes qui l’entourent, il n’obtient que des réponses évasives : elle serait partie en voyage, mais personne ne lui a dit où, ni si elle reviendra un jour… Jusqu’au jour où sa voisine de huit ans lui transmet des lettres que sa mère lui envoie, où elle raconte son quotidien en Amérique, auprès des indiens et de Buffalo Bill. Bien sûr, ces lettres sont écrites par la voisine elle-même, qui s’amuse de la naïveté de Jean tout en cherchant à lui donner de l’espoir…

    Genre : Bande dessinée, roman graphique
    Mots clés : Ecole – parents – décès

    Titre du réseau :
    Maman absente
    - La croûte (C. Moundlic, O. Tallec)
    - L’Ours (J.J. Annaud)
    - Ernest et Célestine (G. Vincent)
    - Joséphine au restaurant (Sara)

    Caution scientifique / Note sur le(s) auteurs(s) et le(s) illustrateur(s) :
    Jean Regnaud a vécu de différents emplois (de planteur d’arbres à chanteur de New Wave) ; il écrit et fait éditer, en 1990, son premier livre chez Magic Strip : Ivoire, avec son actuel associé, Emile Bravo. Plusieurs ouvrages de BD sont nés de leur collaboration, notamment la série Aleksis Strogonov.
    Emile Bravo est illustrateur de BD jeunesse. Co-fondateur de l’atelier des Vosges avec des références de la BD comme Blain, Sfar ou Guibert, il a récemment publié chez Dupuis un one-shot des aventures de Spirou et Fantasio : le Journal d’un ingénu.

    Analyse spécifique du texte et des illustrations :
    Le texte ressemble à un carnet de souvenirs sur une période précise (1 an), faisant la part belle au quotidien de Jean et de son entourage. Le livre est à la fois un roman et une bande dessinée, le mode de narration alternant de l’un à l’autre : tantôt le texte complète l’image, tantôt l’inverse, tantôt l’un et l’autres sont indépendants. Il est aussi parcouru de page sans parole. L’histoire nous ramène aux années 70 et évoque la scolarité, la rencontre avec les adultes et la mort d’un proche, en insistant sur la capacité des enfants à s’inventer des histoires et à celle des adultes à en raconter pour ne pas avoir à affronter la réalité…

    Ateliers / Activités :

    ELEMENTAIRE :

    - Utiliser les planche sans parole pour mélanger les cases de dessin et tenter de retrouver la chronologie.
    - S’appuyer sur cet exemple pour créer une histoire en une page.
    - Utiliser le style mi BD – mi roman pour raconter un histoire.

    Ce qu’en disent les enfants

    - EPL Servan (75011)
    « C’est plutôt triste mais les illustrations nous plaisent et on aime bien le fait que ce soit écrit en chapitres. Comme ça, on peut ne lire que quelques chapitres comme de minuscules histoires et chercher un titre tout seul. »
    « C’est pas pour ceux qui attendent des histoires d’indiens et de cow-boys mais pour ceux qui aiment les BD. »
    - BCD Murat (75016)
    « On peut le mettre en BCD pour que les enfants sachent que celà arrive. »
    - BCD Saint-Lambert (75015)
    « Ce livre sert à apprendre la vie quotidienne des enfants de 1970. Il est pour les enfants d’aujourd’hui. Il est intéressant et un peu drôle. »

    par , le 29 juin 2010

Des essais de réponses...
  • Fatigue
  • Samy

    Parce qu’ils sont fatigués.

    mars 2010

Dernières modifications

Jeanne de la zone
Modifié le : 15 septembre 2010

Espèce d’espèces
Modifié le : 16 août 2010

C’est pas sorcier
Modifié le : 16 août 2010

Le livre des comment
Modifié le : 16 août 2010

Sage-femme
Modifié le : 16 août 2010

Vie et Mort des étoiles
Modifié le : 13 août 2010

C’est pas sorcier
Modifié le : 13 août 2010

sage-femme
Modifié le : 13 août 2010

CM1
Modifié le : 13 août 2010

livre
Modifié le : 13 août 2010

Film
Modifié le : 13 août 2010

Le Jacquot de Monsieur Hulot
Modifié le : 1er juillet 2010

L’enfant, la pierre et la fleur
Modifié le : 30 juin 2010

Mes parents sont marteaux
Modifié le : 30 juin 2010

Contes de la banlieue lointaine
Modifié le : 30 juin 2010