// Vous lisez...

Indexations

Imprimer article

Proposition de sélection finale

Mon père en slip

Participants : Farouk BALA mardi 25 janvier 2011

Informations sur le livre

GIF - 102.9 ko

TITRE : Mon père en slip

Auteur : Stéphane-Yves BARROUX

Illustrateur : Taï-Marc LE THANH

Editeur / Collection : GAUTIER LANGUEREAU

Date de Parution : Octobre 2008

Public : Tous

Prix : 15 €

Cote : A LET

Résumé : Le jeune narrateur raconte l’histoire et le quotidien de son père, Combat Super, catcheur de son état, ce qui ne l’empêche pas d’être un mari aimant et un père attentionné. Mais est-il aussi fort que Baffe Méga, le père d’un autre enfant de l’école ?...

Genre : Album

Mots-clés : catch, bagarre, père, amitié

Travail sur le livre

Titre du (des) réseau(x) :
Grosse brute sympathique
- Astérix et Obélix (tous les tomes), René Goscinny, Albert Uderzo, Dargaud
- L’ami du petit tyrannosaure, Florence Seyvos, Anaïs Vaugelade, École des Loisirs
- King Kong, Merian C. Cooper, Ernest B. Schoedsack, RKO Pictures
- Le livre de la jungle, Rudyard Kipling
- Des souris et des hommes, John Steinbeck
- Le bon gros géant, Roald Dahl, Gallimard jeunesse
- Le doudou méchant, Claude Ponti, École des loisirs

Caution scientifique / Note sur le(s) auteur(s) et le(s) illustrateur(s) :
Barroux est né en France. Il a suivi des études de graphisme à l’école Maximilien Vox, un an d’architecture à l’école Boule, puis les cours de graphisme de l’école Estienne, à Paris. Durant dix ans, il a été directeur artistique de diverses agences de publicité. En 1996, il quitte la France pour le Canada. Illustrateur à plein temps, il collabore à diverses publications canadiennes et américaines En 2000, il s’installe à New York et, en janvier 2003, il revient en France. Ses illustrations sont gravées à la main en linogravure puis coloriées à l’acrylique.
(source : ricochet-jeunes.org)
Diplômé de l’Emsat, Taï-Marc Le Thanh est graphiste free-lance depuis 1995, dans les domaines de la presse, de l’édition et de la communication visuelle. Également auteur pour la littérature jeunesse, il a collabore régulièrement avec Rebecca Dautremer.
(source : babelio.com)

Analyse spécifique du texte et des illustrations : Le texte est écrit à la première personne, le narrateur étant le fils du catcheur. Il joue beaucoup sur le décalage entre la brutalité du travail de catcheur et la tendresse dont le père fait preuve envers sa femme, son fils et ses amis. Les illustrations mélangent un dessin très stylisé et quelques incrustations de gravures anciennes.

Ateliers / Activités

Maternelle et élémentaire :
- Imaginer l’histoire de la mère footballeuse : Ma mère en short
- Imaginer d’autres titres de berceuses, d’autres noms de catcheurs (à partir de la galerie de portraits des premières pages)...
- De l’album à la BD : travail sur le style comics, adaptation en BD
- Les vêtements : observatoire des écrits dans les albums (Il ne faut pas habiller les animaux de Judi Barrett et Ron Barrett, Marre du rose de Nathalie Hense et Ilya Green, L’Aventure du costume de Claudia Müller, Le Petit Poucet, Le Chat Botté...)

Conclusion

Pourquoi ce livre dans la sélection ? A quelle(s) question(s) des enfants ce livre répond-il ? : Cet album aborde différentes manières d’être rebelle, du point de vue des parents et des enfants. Le traitement de certains sujets, comme la paternité et l’amitié, se fait pas le filtre d’un sujet qui plaît beaucoup aux enfants : le catch. L’esthétique, proche des comics américains, l’humour, permettent de parler de la représentation du héros en littérature jeunesse. C’est également le seul album du réseau sur les sales gosses et on peut comparer les livres entre eux et leur forme visuelle et narrative.

Thème / Axe dans lequel le livre pourrait être classé : LES MÉTIERS (Les sales gosses, l’école buissonnière)

Auteur(s) de la fiche : Sabera Lahbib, Amélie Danchin, Guillaume Bonotaux

Les enfants ont travaillé sur ce livre

Action Lecture 61, rue de Clignancourt (75018) : atelier BCD / Sandra-Vanessa Liégeois

- Ça répond aux questions sur les techniques, les gens, le comportement et l’imaginaire.
- C’est très mystérieux et drôle, ça parle du catch mais on ne comprend pas tout, ni qui sont ces catcheurs.

BCD 50 rue Vauvenargues (75018) / Laurence Mathon

- C’est un peu rigolo. Son père est super grand. Il chante des berceuses de catch. Normalement ça doit être tout doux et là il doit aller en enfer.
- J’ai bien aimé que la mère fasse du foot.
- Le catch vous dites que ce n’est pas pour les filles mais c’est aussi pour les filles.
- Quand tu veux t’entraîner au catch c’est du faux.
- J’ai bien aimé quand le père est à l’école, les autres papas ne voient même plus.
- Les enfants se disputent pour que leur père soit le plus fort. En fait ils ont le même niveau.
- Même sans qu’on lise on voit que ça va être intéressant. On le veut.
- J’ai bien aimé la couverture. L’argent, le gris, c’est gros et doux on peut se voir dedans.

Intentions de l’auteur :
- Il veut montrer qu’un petit garçon veut être comme son père.
- Ça peut aider à apprendre le catch et à lire.

Les 10 lib’ :
- On dirait un catcheur sur la couverture parce qu’il a un masque et un gros slip rouge.
- Il fait du catch, il se bat.
- On dirait Batista, il a des muscles très gros.
- Le père a des potes.
- Ils font des tournois pour s’amuser.
- J’aime bien que les deux catcheurs soient à égalité.
- C’est rigolo quand ils disent « mon pote ».
- Il y avait un gros catcheur qui les battait tous. Après c’est le petit qui a battu le plus fort.
- C’était bien qu’ils fassent la bagarre. Ils détruisent tout et ils font la paix. Les amis se battaient.
- Je n’aime pas quand les petits garçons sont sur le dos des papas, ils se regardent bizarrement.

Adjectifs : Drôle, rigolo, brillant

(Mahmadou, David, Julien, Elies, Yanis, Yoan, Arilès, Aurel)

Atelier Comité de sélection de livres au Centre Paris Lecture avec les collèges Georges Brassens, Guillaume Budé, Eugène Reisz (75019) / Véronique Duverger, Guillaume Bonotaux

- Il est bien parce qu’il y a des couleurs, pas beaucoup de texte et de la bagarre.
- Ce livre est destiné plutôt aux enfants de maternelle et aux élémentaires du CP au CE1. Moi, je l’offrirais plutôt à mon petit frère qui a 7 ans.
- C’est pour les enfants qui aiment le catch et les slips.

Journée des enfants aux Jardins d’Éole, 15 juin 2011

Le 15 juin 2011 a eu lieu la Journée des enfants, un événement organisé par les mairies du 10ème et du 19ème arrondissements.
À cette occasion, le Centre Paris Lecture a mis à la disposition du public (enfants, animateurs, parents) la proposition de sélection finale, en les invitant à voter pour ou contre les livres grâce à des gommettes vertes ou rouges.
Voici le résultat de ce livre, sur un total de 128 votes d’enfants et d’adultes des CLSH (élémentaires et maternelles) Aubervilliers, Récollets, Pierre Bullet, Mathis, Sadi Lecointe, Barbanegre, Ourcq, Villette, Simon Bolivar, et d’habitants des 10ème et 19ème arrondissements.
(A : avis d’animateur)


Dernières modifications

Travail des enfants de la BCD Arbalète (5ème)
Modifié le : 29 avril 2013

Travail des enfants de la BCD Vauvenargues (18ème)
Modifié le : 29 avril 2013

Travail des enfants de l’EPL Dussoubs (2ème)
Modifié le : 29 avril 2013

Oliver Twist (Vol. 2)
Modifié le : 28 avril 2013

Tu me dessines et tu me regardes pas
Modifié le : 28 avril 2013

Les migrants
Modifié le : 28 avril 2013

Travail des enfants de l’EPL Servan (11ème)
Modifié le : 28 avril 2013

Les plus beaux dimanches après-midi du monde
Modifié le : 28 avril 2013

Mini-bibliothèque
Modifié le : 28 avril 2013

Le dessous des cartes - Atlas Junior
Modifié le : 28 avril 2013

Mon père en slip
Modifié le : 28 avril 2013

365 pingouins
Modifié le : 28 avril 2013

Poil de Carotte
Modifié le : 28 avril 2013

Oxiseau
Modifié le : 28 avril 2013

Sélection finale
Modifié le : 21 juillet 2011