// Vous lisez...

Indexations

Imprimer article

Propositions Mangas

Une Sacrée Mamie

Participants : Guillaume Bonotaux jeudi 20 juin 2013

Informations sur le livre

GIF - 80.5 ko

TITRE : Une Sacrée Mamie - Tome 1

Auteur : Saburo Ishikawa

Illustrateur : Yoshichi Shimada

Éditeur / Collection : Delcourt

Date de Parution : 2009

Public : Tout public

Prix : 7,99 €

Cote : BD ISH

Résumé : Dans les années 1950, au Japon, à Hiroshima, une jeune femme a du mal à élever ses deux enfants seule. Elle décide de confier le plus jeune, Akihiro à la grand-mère de celui-ci, Osano. Ils partent pour le village de Saga, à la campagne, où Akihiro va connaître des conditions de vie difficiles. Sa grand-mère est très pauvre mais elle a beaucoup d’idées et de bonne humeur et va apprendre à son petit-fils à s’adapter à toutes les situations. Elle est experte pour transformer les situations et les faire voir autrement à son petit fils. Par exemple :
Quand il se plaint d’avoir faim : « Allons, tu te fais des idées ; c’est un rêve… »
Quand il prend conscience de leur extrême pauvreté : « Nous sommes des pros de la pauvreté »
Quand le toit a une fuite : « Ecoute bien… on dirait de la musique… »

Genre : Manga shônen autobiographique

Mots-clés : pauvreté, humour, enfance, grand-parent, campagne, vie quotidienne, sagesse, école, argent, travail

Travail sur le livre

Titre du (des) réseau(x) :
Qui est Mémé ?
- Moi, ma grand-mère… - Pef - Messidor, La Farandole
- Le grand cahier - Agota Kristof - Seuil, Points
- Le petit chaperon rouge - Perrault, Grimm
- L’arbre sans fin - Claude Ponti - École des Loisirs
- Tashi et Grand-mère Turquoise - Joël Farge - Hatier
- Il ne faut pas pousser Mémé dans les orties - Robert Caron, Nicolas Bianco-Levrin - Centre Paris Lecture

Caution scientifique / Note sur le(s) auteur(s) et le(s) illustrateur(s) :
Saburo Ishikawa est comédien et il formait un duo comique (un manzaï) avec Y. Shimada
Il précise dans sa postface que ces années avec sa grand-mère, qui prenait toujours la vie du bon côté et avec le sourire, l’a sans doute fortement inspiré et influencé ; sans ce caractère positif et débrouillard il ne serait sans doute pas devenu un acteur comique.
Prix Tam-Tam Mangas 2011.
Adapté au cinéma et en série télévisée.

Analyse spécifique du texte et des illustrations :
Tome 1 d’une série qui en compte 11.
Sur le style d’une autobiographie, le récit est à la 1ère personne : c’est Akihiro Tokunaga qui nous raconte certains moments de son enfance ; il décrit les paysages, les habitudes des gens de la campagne : il rapporte les propos de sa grand-mère, nous livre ses sensations et émotions et les mots japonais sont marqués d’une astérisque et expliqués sous la case.
Deux niveaux de récit coexistent :
-  la narration par Akihiro devenu adulte, est matérialisée par des encadrés où on voit qu’il a pris de la distance avec ce qu’il a vécu enfant et
-  les scènes où Akihiro est avec ses camarades et vit et réagit en direct à ce qui lui arrive, sont dans des bulles.
Dans les illustrations, décors, paysages et objets extrêmement précis, avec beaucoup de détails.

Ateliers / Activités

- Interroger le Japon d’aujourd’hui : les choses qui ont changé, les traditions qui perdurent.
- Comme dans le chapitre 8, fixer le prix des choses ou des actions dans la BCD
- Faire un catalogue : « Mémé, mode d’emploi » où on fait le relevé de toutes les situations négatives pour Akihiro que la grand-mère renverse à coup d’arguments pour les rendre positives et à leur avantage. En inventer d’autres.

Conclusion

Pourquoi ce livre dans la sélection ? Dans quel axe (thème) est-il pertinent ? :
Manga évoquant la vie quotidienne à la campagne au Japon dans les années 1950 : beaucoup de précisions quant à la nourriture, les vêtements, l’école, les fêtes, le mode de vie japonais traditionnel, débrouille (petit commerce de ferraille, tortue, récupération de fruits et légumes en aval de la rivière…)
Intéressant d’avoir un manga « différent » sans bagarres, sans histoire d’amour et qui se passe à la campagne.

À quelle(s) questions des enfants répond-il ? :
Questions sur la vie quotidienne au Japon : nourriture, habitat, vêtements,

Auteur(s) de la fiche :
Véronique Duverger (CPL)

Sur Manga News

Il existe des titres qui ne paient pas de mine et qui pourtant sont des chef-d’œuvres.
Après Aya, conseillère culinaire, on retrouve Saburo Ishikawa sur un titre étonnant. Une Sacrée Mamie est en fait l’adaptation de l’autobiographie de Yoshichi Shimada, comique très célèbre au Japon et qui a connu une enfance pauvre en compagnie de sa grand-mère... mais pas une enfance triste !
L’histoire prend place à Hiroshima, dix ans après la guerre. Seule avec ses deux enfants, une jeune femme décide à regret de confier son cadet Akihiro à sa mère afin qu’elle l’élève. Le jeune garçon se voit envoyé « par surprise » dans un coin paumé du Japon où vit sa grand-mère qu’il ne connait pas et qui vit dans un dénuement quasi-total. Les temps sont durs...
Après un round d’observation, le petit garçon va se faire aux règles de son ainée et découvrir comment profiter des petits plaisirs de la vie. Chaque chapitre est indépendant et raconte une anecdote de l’enfance de Shimada. La mamie a une façon de penser bien à elle : on ne gaspille rien et on dépense peu (de toutes façons, on a rien à dépenser). Akihiro va donc se mettre à trainer un aimant pour récupérer des pièces perdues, se voit offrir un pyjama fait à partir de tissus publicitaire... et on rit beaucoup. Non seulement au niveau de la situation mais aussi du texte : « - Mamie, j’ai faim ! - Allons, tu te fais des idées. ». Ce duo comique devient bien vite attachant.
Pour le dessin, on retrouve le trait de l’auteur d’Aya mais avec quelques différences. En effet, celui-ci a modifier sa manière de dessiner pour un trait plus caricatural, plus proche de mangas comiques comme Shin Chan ou Doraemon ou de ceux de l’époque de l’histoire comme les titres de Shigeru Mizuki. On se fait assez vite à cela, d’autant plus que les personnages sont très expressifs bien que le dessin soit assez stylisé.

Le travail d’Akata est exemplaire : la traduction est fluide, l’adaptation graphique parfaite. Une édition de qualité.

Une Sacré Mamie c’est une chronique de la vie simple, sans grandes attentes, sans fioritures et sans exploits. La « pauvreté heureuse » comme le dit l’éditeur. Un titre terriblement touchant autant qu’il est drôle, attachant, réaliste et plein de tendresse.


Portfolio

Dernières modifications

Une Sacrée Mamie
Modifié le : 7 juillet 2013

Chi, une vie de chat
Modifié le : 7 juillet 2013

Mes voisins les Yamada
Modifié le : 25 juin 2013

Gon
Modifié le : 25 juin 2013

Inazuma Eleven
Modifié le : 25 juin 2013

Kenshin le vagabond
Modifié le : 25 juin 2013

Astro Boy
Modifié le : 25 juin 2013

La balade de Yaya
Modifié le : 25 juin 2013

Dr. Slump
Modifié le : 25 juin 2013

One Piece
Modifié le : 25 juin 2013

Hero Tales
Modifié le : 25 juin 2013

Hikaru no Go
Modifié le : 25 juin 2013

Bakuman
Modifié le : 25 juin 2013

School Rumble
Modifié le : 25 juin 2013

Doraemon, le chat venu du futur
Modifié le : 25 juin 2013